24 heures rollers du Mans 2018

L’édition des 24h du Mans rollers 2018 s’est déroulée les 30 juin et 1 juillet 2018 sur le célèbre circuit Bugatti. C’est la 19è édition de l’épreuve et la troisième participation de l’ASGUM aux 24h du Mans roller.

Ambiance des 24h du Mans roller 2018

Plusieurs milliers de patineurs se sont confrontés à un asphalte surchauffé : 36°C sous abris, 45° au sol sur le circuit. Autant dire que cette édition 2018 des 24h du Mans rollers a été particulièrement éprouvante. Par chance l’ASGUM a aligné cette année une équipe de 9 patineurs dans la catégorie « prestige ». Avec des conditions quasi caniculaires, une équipe de 6 comme l’an passé aurait été compliqué à gérer.

La météo annonçait pendant un temps un « grain violent + pluie » pour le dimanche. On a finalement évité le pire, avec quelques seulement gouttes en fin de journée. En échange on a grillé sur place sous un soleil radieux dont on se souviendra et une chaleur écrasante. Le speaker s’égosillera jusqu’à la nuit pour nous inciter à nous hydrater régulièrement.

Carine, Célia, David et Thomas sont arrivés au camping du houx le vendredi. Les collègues d’Avignon Roller Skating nous avaient gardé un bel emplacement à côté de leur campement. Le notre est monté en peu de temps et Stéphane nous rejoint dans la soirée. Tout s’annonce pour le mieux.

Samedi matin, le rythme ira crescendo : réveil, douche, petit déj., retrait des dossards et des transpondeurs, préparation du matériel… Et il est déjà temps de se rendre sur le circuit pour la traditionnelle parade des rollers.

La parade des 24h du Mans rollers 2018Richard, Clémence, Lotfi et David K arriveront en train en fin de matinée. Juste à temps pour que Clémence découvre pour la première le circuit, la fameuse montée et la tant redoutée descente. De son propre aveux, elle n’est finalement pas si terrible ;-). Petit tour au village roller pour quelques emplettes (casquettes, roues, casque), et déjà il faut investir les paddocks. On compte parfois jusqu’à 5 équipes dans un même box : mieux vaut y être tôt pour garder sa place.

Top départ des 24h du Mans rollers 2018

Le départ des 24h du Mans rollers 2018 est lancé à 16h. Un départ en mode « classique », façon GP moto, c’est à dire à pied, les rollers étant alignés de l’autre côté de la piste. Ce rituel qui fait partie du folklore, tout comme l’ambiance Ô Fortuna (Carmina Burana), le drapeau tricolore et la sirène qui précèdent le départ.

Une minute pour chausser et c’est parti pour les deux premier tours. Les relais s’enchaîneront ensuite à chaque tour. Ambiance chaleureuse dans tous les sens du terme : tout le monde a l’air ravi de se retrouver au Mans ou de découvrir le circuit, et tout le monde prend cher sous le cagnard. La montée du Dunlop sous le soleil n’en sera que plus difficile !

Montée du dunlop des 24h du Mans rollers 2018

Rapidement on s’organise pour suivre les temps de passage et déterminer l’ordre des relais à suivre. Le planning théorique a vite été oublié : tout le monde roule bien plus vite que prévu. Notre objectif minimal de 120 tours basé sur les performances de l’an passé sera sûrement largement atteint.

Trois heures à trois

C’est l’option choisie cette année : de 19h à 13h, nous ferons des créneaux de trois heures, par groupe de trois relayeurs. Cela laissera 6h de libre aux deux autres groupes pour se reposer. Et on en aura besoin !

ambiance crépuscule des 24h du Mans rollers 2018photo : Colin Morin

Comme prévu, les sessions de nuit sont les plus agréables. Ambiance feutrée dans les paddocks, le calme enfin revenu sur le circuit : la sono est en sourdine et le speaker au lit), la température en baisse, léger vent de travers… Les tours s’enchaîneront sans soucis. Le temps de la relève est un moment sympa, entre le groupe pressé d’aller se reposer et le suivant qui doit se motiver après un temps de sommeil trop court. On avait prévu vingt minutes de marge à chaque relève, au cas où.

De loin, on suit discrètement nos copains de l’équipe d’Avignon / Camaret, et voisins de camping. On restera dans le même tour jusqu’à 21h et un relai malencontreux : un transpondeur oublié et nous perdons un tour au compteur officiel.

Les dernières heures et l’arrivée

De 13h à 16h on enchaîne les tours les uns après les autres. Ce sont normalement les plus difficiles mais nous sommes suffisamment nombreux et il s’écoule plus d’une heure entre deux tours pour un même patineur. Autant dire que ça va passer vite, malgré un soleil de plomb qui refoule les patineurs au plus profond des box et à l’arrière du bâtiment des paddocks.

Clémence dans la descente du dunlop aux 24h du Mans rollers 2018

Reste à faire les comptes au plus juste pour que Thomas fasse les deux derniers tours (les relais sont arrêtés à 15h45). Ce sont Lotfi et Carine qui ajusteront la série avant le finish. Un finish en trois tours finalement puisque Thomas enchaîne deux tours en moins de 9 minutes. Cela permettra de passer à nouveau la ligne avant 16h, et de faire un tour supplémentaire.

David V, remise de la médaille Finisher des 24h du Mans rollers 2018

Comme l’an passé, chaque patineur se voit remettre une médaille de finisher. C’est sympa, cependant on espère quand même pour la prochaine édition avoir un beau maillot comme en 2016…

Bilan des 24h du Mans rollers 2018

Après quelques jours de récupération, on pourra dire que ce week-end est finalement passé très vite. Et s’est bien passé, dans une très bonne ambiance. La chaleur aurait pu rendre les choses plus compliquées mais on s’en sort finalement plutôt bien, sans blessure ni courbatures.

Un grand bravo à David et Clémence qui ont découvert le Mans cette année, et ont bien assuré ! Un grand bravo à tous les coéquipiers de l’ASGUM pour ce magnifique WE, avec de franches rigolades et un bel exploit sportif.

Notre prévisionnel, réalisé il y a quelques semaines en se basant sur les performances de 2017, misait sur 120 tours. Après deux heures de course, le relevé des temps de chacun nous permet de viser les 130 tours. Ce sont finalement 134 tours (133 décomptés) et 560 km qui seront parcourus. Chapeau bas.

Le meilleur tour sera réalisé par Célia : 08’32 à 19h45 (tour 22) au relais, pointé à 08’39.98 au passage de l’arche. Un tour à 29.43 km/h. Woah !

Résultats des 24h du Mans rollers 2018