Choisir ses roues de roller

(picture : © Rollerblade)

Lorsqu’on patine depuis un moment et que vient le moment de changer ses roues de roller usées, une question se pose : quelles roues choisir ? Quelle taille, quelle dureté, quelle forme ?

Pour préciser ces questions légitimes, le choix sera nécessairement influencé selon la pratique et les rollers :

  • quel diamètre de roues ma patine peut-elle accepter au maximum ?
  • pour quelle pratique ? Les disciplines sont nombreuses : slalom, course, hockey, balades, randonnées, descente, street…
  • intérieur ou extérieur ? sol lisse ou rugueux ?
  • adhérence ou glisse ?

Évidemment, on répondra peut-être que « ça dépend »…. Mais il faut bien faire des choix.

Le diamètre des roues de roller

  • plus le diamètre est grand, plus on va vite, mais plus il faut du temps pour atteindre la vitesse de croisière. e.g. course, descente
  • plus le diamètre est petit, plus c’est maniable. e.g hockey, slalom, street, danse…
  • le diamètre des roues de roller présentes sur le marché va de 45 mm (street) à 125 mm (marathon). Le diamètre moyen généralement constaté est de 80mm (roller fitness adulte).

La dureté des roues de roller

  • les roues dures
    • moindre adhérence
    • fondamentalement plus rapide
    • plus de vibrations
    • usure plus lente
  • les roues tendres
    • plus de confort, moins de vibrations
    • plus d’adhérence
    • usure plus importante
    • fondamentalement moins rapide
  • depuis quelques années des roues double-densité font leur apparition : avec un cœur tendre au centre d’un sur-noyau rigide, elles permettent de combiner des propriétés intéressantes notamment pour la course sur route et la randonnée, à savoir un bon roulage et une meilleure absorption des défauts de la route et des vibrations.
  • les duretés constatées des roues de roller sur le marché vont de 70A (très tendre : RILH à 101A (très dur : agressif). La dureté moyenne généralement constatée est située autours de 82A (roller fitness adulte).
  • En course, Matter et MPC introduisent leur propre échelle, qu’on peut simplifier ainsi (du + tendre au + dur):
    • Matter : F3 (81A-82A), F2 (83A-84A), F1 (85A-86A), F0 (87A-88A)
    • MPC : Firm (83A-84A), X-Firm (85A-86A), XX-Firm (87A-88A)

Le profil des roues de roller (patins en ligne):

  • profil rond : pour la maniabilité, les virages agiles. e.g. hockey, slalom…
  • profil elliptique : pour la vitesse, avec un moindre contact au sol. e.g. course, fitness, randonnées, route par temps sec…
  • profil plat : pour la stabilité, avec une surface de contact au sol plus grande. e.g. street, skatepark…

Le noyau

Élément de moindre importance en loisir, fitness, etc. la rigidité et le poids du noyau sont à prendre en compte dans certaines disciplines en compétition. La structure (vide, plein ou à bâtons), le matériaux (densité, matière) et la taille influence la rigidité du noyau d’une roue de roller.

  • Augmentation de la rigidité du noyau
    • plus de précision
    • moindre tolérance (aux fautes de carres en course)
    • plus de rendement
    • moins de confort (plus de vibrations)
  • Diminution de la rigidité du noyau
    • plus de confort (moins de vibrations)
    • plus de tolérance
    • moindre rendement (moins de vitesse)

En image : petites ou grande roues ?

une vidéo (Big Wheels vs. Little Wheels- What’s the Wheel Deal?) de Rollerblade pour illustrer le sujet