Automédication ou prescription médicale : attention au dopage

Définitions

On parle de conduite dopante lorsqu’à des fins de performance ou simplement pour surmonter un obstacle (réel ou supposé), on a recours à un produit tel que médicament, complément alimentaire ou produit stupéfiant illégal. L’obstacle peut être un examen, un entretien d’embauche, un travail difficile et/ou pénible, une épreuve sportive, etc.

Le dopage, quant à lui, ne concerne que les sportifs qui, dans le cadre de compétitions ou de leur pré-paration en vue d’une compétition, utilisent des substances ou des méthodes interdites, inscrites sur une liste établie chaque année par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Sans autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), l’utilisation par les sportifs des substances inscrites sur cette liste est interdite.

Principe de responsabilité

Selon le principe de responsabilité objective défini dans le Code mondial antidopage, le sportif est tenu responsable de toute substance interdite qu’il absorbe ou qui lui est administrée et de toute méthode interdite qu’il utilise ou qui lui est appliquée. Quelque soit son niveau de pratique, lorsqu’un sportif souhaite participer à un événement, fédéral ou non, il s’expose à un possible contrôle anti-dopage.

Afin d’éviter toute déconvenue, il est important de suivre a minima ces quelques règles :

  • Informer son médecin de sa pratique sportive (discipline, niveau) lors de toute visite donnant lieu à une prescription médicale et ne pas hésiter à lui demander conseil en cas d’automédication
  • Ne pas confondre ordonnance et AUT
  • Être vigilant lors de l’achat de compléments alimentaires et de produits diététiques de l’effort, notamment sur Internet
  • Se tenir informé, auprès de son club, de sa fédération, de l’AFLD ou de tout autre organisme officiel, de la réglementation antidopage en vigueur et de ses éventuelles modifications

Automédication

En cas d’automédication, il convient d’être vigilant et de demander conseil à son pharmacien. L’homéopathie ne devrait pas comporter de risque, encore faut il être sur de son traitement,. Dans tous les cas, une vérification préalable ou un conseil restent préconisés.

Compléments alimentaires

Du point de vue du sportif, la nutrition est considérée comme un élément essentiel de réussite. Bien qu’une alimentation équilibrée et variée, privilégiant des aliments de bonne à haute densité nutritionnelle, suffit à combler les besoins du sportif, certains peuvent être séduits par les promesses des compléments alimentaires. Ainsi, en plus d’un apport en nutriments, les sportifs peuvent rechercher des effets qui favorisent la perte de graisses, la prise de masse musculaire, la récupération après l’effort, la résistance musculaire ou la diminution de la douleur…

Le ministère des sports met en garde les praticiens et les sportifs contre les risques encourus (notamment le dopage accidentel). Une vigilance particulière est portée sur les produits achetés via Internet, dont la composition peut parfois s’éloigner de ce qui est affiché.

Liste des interdictions

Par décret ministériel, la loi établit la liste des substance interdites (2018)

Agence Française de lutte contre le dopage

L’AFLD dispose d’une base de données des médicaments, mise à jour mensuellement, pour vérifier une situation à risque : https://medicaments.afld.fr/

 


Enfin, retenez que ces recommandations sont données à titre informatif : elles ne dispensent en aucun cas le sportif de s’informer lui-même. Nous le rappelons encore une fois : chaque sportif est responsable de la prise des substances détectées dans ses échantillons d’urine ou de sang. Une violation des règles peut être constatée même si le sportif n’a pas agi intentionnellement.

  • Une alimentation saine, équilibrée et de bonne qualité, suffit généralement à combler les besoins du sportif.
  • L’automédication homéopathique, si elle ne présente pas de risque, doit être rigoureuse et bien renseignée.
  • La médication classique doit être surveillée et il convient d’informer son médecin et son pharmacien de la pratique d’un sport.

Pour en savoir plus

PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ : http://www.mangerbouger.fr/PNNS
AGENCE FRANÇAISE DE LUTTE CONTRE LE DOPAGE : https://www.afld.fr/
COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS : http://franceolympique.com/